Retour à la programmation

Art, numérique et mieux-être

Après-midi de rencontre

Vendredi 24 mai 2024 de 12 h 30 à 17 h 30

Art, numérique et mieux-être

TOPO organise une rencontre professionnelle autour de l’inclusion culturelle à travers les médias numériques, le vendredi 24 mai 2024. Ce forum mettra en valeur des projets qui incarnent différentes approches artistiques dans l’accompagnement et la compréhension des handicaps. Ces propositions reposent sur des partenariats inédits et engagent des processus d’innovation, ouverts et participatifs, impliquant de multiples parties prenantes.

Sur la base de leur expérience, des artistes et des chercheurs aborderont les questions de l’accessibilité de divers publics aux arts et médias numériques tout comme la sensibilisation sociétale aux différentes facettes de la santé physique et mentale.

La rencontre, gratuite et ouverte à tous et toutes, est axée sur les présentations et les échanges autour des idées et des projets, avec une zone démo pour expérimenter les œuvres et les prototypes. Cette activité s’inscrit en prélude à la tenue d’un programme plus élaboré destiné aux publics et artistes de la diversité capacitaire à l’automne 2024.


Places limitées – réservation obligatoire

Programme

Vendredi 24 mai

12 h 30 – Accueil

13 h 00 – Mots de bienvenue

13 h 10 – Panel d’ouverture L’innovation artistique, sociale et technologique au service de la santé avec Martin Lemay (UQAM), Simon Drouin-St-Pierre (OVA) et Keven Lee (Centre national de danse-thérapie des Grands Ballets canadiens) du projet Danser dans le métavers avec le CHU Sainte-Justine.

14 h 00 – Présentation des projets et expérimentation

Les pieds en haut (autisme et réalité virtuelle) avec Martine Asselin et Annick Daigneault

Ludociels pour tous (jeux accessibles) avec Enrico Sinatra

Voix rêvées (œuvre web sur les univers oniriques de personnes malvoyantes) du centre Turbine avec Sandrine Côté et Réjane Bougé

16 h 00 – Projection de courts métrages avec Miguel Sorto du FICAM – Festival international de cinéma adapté de Montréal

Martin Ecchymose de Emilie Peltier (7 min 19 s, français et LSQ)

Braille. L’art au-delà du visuel de Obed Dejena (11 min 40 s, français avec audio-description)

Enracinée de Annie Leclair (7 min 15 s, français)

16 h 30 – Échanges et discussions en présence des réalisatrices Emilie Peltier et Annie Leclair et de la productrice Sendy-Loo Emmanuel du film Braille. L’art au-delà du visuel.

Zone démo

Créations et médiations numériques au service de l’inclusion culturelle

Réalité virtuelle :

Dans la tête (Les pieds en haut)

Dans la tête regroupe 4 projets immersifs réalisés par un groupe de jeunes autistes au terme d’ateliers de création visuelle, sonore, littéraire et médiatique menés avec une quinzaine d’artistes et de collaborateurs. Ce projet multiplateforme qui intègre des capsules web, des clips de réalité virtuelle et une installation collective à TOPO, se veut en faveur de la neurodiversité et de la reconnaissance positive de l’autisme. Produit par TOPO et réalisé sur deux ans (2017-2018) avec le soutien du Conseil des arts du Canada et de la Ville de Montréal, le projet s’inscrit dans le cadre d’une initiative plus vaste de création documentaire et immersive, Les pieds en haut, des réalisatrices Martine Asselin et Annick Daigneault.

https://www.agencetopo.qc.ca/wp/dans-la-tete/

Danser dans le métavers

L’accès aux activités de loisir est souvent limité pour les jeunes en situation de handicap, surtout pour ceux vivant en région éloignée. Cet enjeu est particulièrement important puisqu’il peut avoir un impact sur le développement moteur, cognitif et psychosocial de ces jeunes tout en limitant leur inclusion sociale. Le projet Danser dans le métavers vise à faire tomber ces barrières. Le métavers est un monde virtuel dont l’accès peut être adapté en fonction des capacités de chaque individu: il permettra à des jeunes de différentes régions du Québec de se retrouver dans un espace virtuel commun pour interagir et participer à des activités de danse. Le projet, qui réunit des experts du monde technologique (OVA), des arts (Centre national de danse-thérapie des Grands Ballets canadiens) et de la santé pédiatrique (CHU Sainte-Justine), s’inscrit dans une approche participative mettant l’utilisateur au centre du processus de création en l’identifiant comme un collaborateur à part entière.

Jeux :

Another Audiomaze

Un autre labyrinthe sonore est un jeu expérimental et minimaliste, sans visuel, dans lequel l’intégralité du paysage sonore se compose d’un unique son. Sa simplicité le rend facile d’accès pour une première expérience de jeu sonore.

Avoxture

Vous errez dans un paysage sonore inspiré des limbes et vous devez fuir cet endroit lugubre, avant que la fatigue vous gagne… Écoutez ! Des chants d’oiseaux vous donnent de l’énergie et le cri de la chouette vous guide vers la sortie.

HSH Go

HSH Go est le résultat d’une collaboration entre Ludociels et le collectif d’artistes HSH Crew en France. Cette installation numérique interactive et collaborative se joue à une touche. Explorez le décor plongé dans le noir, cherchez les télé-porteurs et ouvrez tous les yeux.

Vicdor

Vicdor est un jeu d’exploration très simple, à une touche. Vous pouvez l’utiliser comme initiation aux jeux sonores pour des enfants aveugles ou amblyopes et aussi comme stimulations visuelle et auditive pour des enfants ayant un handicap cognitif et/ou moteur.

Web :

Voix rêvées

Voix rêvées est une œuvre web qui présente les univers oniriques de huit personnes aveugles et malvoyantes. Le centre Turbine a proposé à l’écrivaine Réjane Bougé et l’artiste sonore Chantal Dumas de réaliser des portraits de chaque participant et participante en s’inspirant de leurs rêves.Les deux artistes ont rencontré les personnes dans leur milieu de vie afin de recueillir un rêve tout en glanant des observations de leur quotidien. L’œuvre web bilingue qui regroupe ce contenu artistique a été conçue en vue d’être accessible aux personnes aveugles et malvoyantes, ainsi qu’au grand public. Elle a été réalisée par le studio Folklore en collaboration avec les artistes et des ressources expert-conseil en accessibilité web et en design inclusif. Le projet est une idée originale d’Yves Amyot, de Réjane Bougé et une production du centre Turbine.

https://voix-revees.com/

Notes biographiques

Danser dans le métavers

Martin Lemay

Martin Lemay est professeur au Département des sciences de l’activité physique de l’UQAM et chercheur au Centre de réadaptation Marie Enfant du CHU Sainte-Justine. Ses domaines d’expertise comprennent l’apprentissage moteur, la kinésiologie, la réadaptation, la danse adaptée et la réalité virtuelle. Au cours des dernières années, Martin Lemay et son équipe ont élaboré et évalué une dizaine de programmes de danse (dont deux programmes de télédanse) à des jeunes en situation de handicap. Il a également développé une expertise sur l’utilisation des jeux vidéo actifs et de la réalité virtuelle sur les fonctions motrices de jeunes en situation de handicap.

https://professeurs.uqam.ca/professeur/lemay.martin/

Simon Drouin St-Pierre

Simon Drouin St-Pierre est conseiller en partenariats stratégiques au sein de la firme OVA. Il a auparavant cofondé la pousse montréalaise Replay, également spécialisée en technologies immersives. OVA développe des outils pour mettre sur pied des formations, des entraînements et des simulations en ayant recours à la réalité virtuelle et augmentée. Simon est détenteur d’un baccalauréat en Entrepreneuriat, innovation et créativité à HEC Montréal.

https://www.ova.ai/

Keven Lee

Keven Lee est chercheur et artiste pluridisciplinaire. Formé en tant que professionnel de la santé ainsi que danseur professionnel, son projet de doctorat portait sur mieux comprendre l’expérience de personnes aidantes et de personnes vivant avec l’Alzheimer ou autres conditions associées. Principalement, il s’est intéressé aux expériences de mouvement connues et improvisées en lien avec le soin, particulièrement dans le contexte du groupe d’exploration de mouvement, Moving-with/ Bouger-ensemble, qu’il a conçu et investigué. Il est présentement chercheur postdoctoral à McGill dans la Division de psychiatrie sociale et transculturelle, membre du corps professoral à l’École de Réadaptation à McGill. et coordonnateur de la recherche Centre national de danse-thérapie des Grands Ballets canadiens.

Le Centre national de danse-thérapie

Le Centre national de danse-thérapie (CNDT) est un service d’action sociale et culturelle des Grands Ballets canadiens consacré à la promotion et à l’accessibilité des bienfaits de la danse auprès des communautés et des populations vulnérables et marginalisées. Le Centre contribue ainsi à renforcer l’utilité de la danse et de l’art en général comme moyen de prévention et de mieux-être. Son action se développe selon trois axes : des interventions sociales ou thérapeutiques grâce à la danse, la formation des intervenants en danse pour le mieux-être, et l’implication dans des projets de recherche sur la danse comme outil d’intervention.

https://grandsballets.com/fr/centre-national-de-danse-therapie/a-propos-du-centre/

Le Centre de réadaptation Marie Enfant du CHU Sainte-Justine

Le Centre de réadaptation Marie Enfant du CHU Sainte-Justine offre des services spécialisés et surspécialisés d’adaptation-réadaptation, d’intégration et de participation sociales aux nouveau-nés, aux enfants et aux adolescents présentant une déficience motrice ou une déficience du langage.

https://readaptation.chusj.org/fr/Accueil

 

Les pieds en haut

Martine Asselin

Martine Asselin est cinéaste et documentariste. Membre fondatrice du regroupement de vidéastes Kino à Québec en 2001, elle a contribué au rayonnement international de ce mouvement en participant à de nombreux Kino Kabarets — des événements créatifs lors de festivals consistant à réaliser des courts métrages sur place en 48 à 72 heures. Cinéaste engagée, elle a été membre active du centre d’artiste féministe Vidéo Femmes de 1997 à 2014. La plupart de ses œuvres abordent des questions de société. Elle milite également pour la reconnaissance positive de toutes formes de diversités, incluant la diversité capacitaire et la neurodiversité.

https://martineasselin.com/

Annick Daigneault

Annick Daigneault est présidente fondatrice de Sur le Fil — Fondation pour l’inclusion. Formée en théâtre, en communications et en gestion philanthropique, elle cumule diverses expériences en direction artistique événementielle et en communications. Elle a travaillé avec plusieurs organismes communautaires, notamment en tant que coordonnatrice du programme Ma Vie en Premier, une initiative inspirée de l’approche résilience et leadership, implantée dans trois écoles secondaires de Montréal-Nord. Militante, auteure et activiste, elle s’implique socialement et politiquement en faveur de la reconnaissance positive de la neurodivesité et de l’inclusion de chacune des distinctions qui enrichissent l’humanité.

https://annickdaigneault.com/

Ludociels pour tous

Ludociels pour tous est une entreprise montréalaise d’économie sociale qui a pour vocation de favoriser l’inclusion numérique. Thomas Gaudy (docteur en informatique) et Stéphanie Akré (physiothérapeute) , les cofondateurs, s’intéressent à toutes formes de projets numériques à vocation sociale ainsi qu’à l’accessibilité des jeux vidéo. L’organisme contribue à la création et fait la promotion de loisirs, d’activités et d’installations culturelles numériques inclusifs, participatifs et collaboratifs.

https://www.ludocielspourtous.org/

Enrico Sinatra

Enrico Sinatra, cofondateur de l’entreprise Lalilala.org avec Coralie Girard, est un concepteur de logiciels et un designer d’expériences utilisateur (UX) avec une approche collaborative, interculturelle et centrée sur l’humain. Il agit également en tant que coach et leader créatif pour accompagner des artistes, des artisans et des équipes dans des processus participatifs et des expériences de prototypage de sites web. Il est un proche collaborateur des cofondateurs de Ludociels pour tous.

Voix rêvées

Centre Turbine

Le centre Turbine réalise des projets qui introduisent les arts actuels au sein de communautés diversifiées en jumelant des artistes professionnels de toutes formations et disciplines avec des pédagogues en art. L’organisme contribue également à la réflexion, à la formation et au partage des expériences et des connaissances sur l’art et la pédagogie dans les communautés. Sandrine Côté en assure la direction artistique et pédagogique.

https://centreturbine.org/

Réjane Bougé

Réjane Bougé a animé pendant près de quinze ans des émissions culturelles et littéraires à la radio de Radio-Canada. Membre de l’UNEQ, elle a été conseillère culturelle en littérature et en cinéma/vidéo au Conseil des arts de Montréal (CAM) de 2006 à 2016. En 1992, elle a publié son premier roman, L’Amour cannibale. Parallèlement à ses activités professionnelles, elle continue de publier régulièrement. Dans tous ses livres, le travail de la mémoire est prédominant.

Chantal Dumas

Chantal Dumas est une artiste sonore montréalaise formée en études rythmiques et médias interactifs. Depuis 1993, son travail s’incarne sous forme de narration et de paysage sonore, de composition, de parcours d’écoute et d’installation. Son travail comprend une dimension participative qui se traduit selon les projets par une expérience immersive à vivre à l’intérieur d’un dispositif ou encore par une collaboration active dans le processus de création. Elle pose des questions qui trouvent un écho de façon intime chez chacun.

FICAM – Festival international de cinéma adapté

FICAM est une initiative artistique de médiation culturelle qui cherche à rapprocher le cinéma des personnes porteuses d’un handicap physique, auditif et visuel. Dans le cadre de ce festival, plusieurs films documentaires, fictions, animations, vidéo-clips, courts, moyens métrages et longs métrages seront diffusés en lien avec le vécu de ces personnes.

www.ficamontreal.ca

Miguel Sorto

Miguel Sorto est un artiste et réalisateur indépendant originaire du Honduras. Sous le nom de son identité artistique La bicicleta, il est le porteur du projet FICAM et le directeur du festival. Artiste multidisciplinaire, il s’est davantage concentré sur le cinéma documentaire au cours des dernières années, réalisant deux courts et moyen-métrages de cinéma adapté: Boccia.qc.ca et 10 km/h. C’est au moment de diffuser ces films qu’il a pris conscience du manque de structures destinées à la diffusion de cinéma pour les personnes vivant avec un handicap, ce qui a été le point de départ à la création du FICAM comme projet pilote en 2022. Il travaille maintenant à la réalisation de son premier long-métrage documentaire.

Emilie Peltier

Originaire de Lyon (France), Emilie Peltier s’installe au Nouveau-Brunswick en 2012 où elle travaille dans le milieu associatif et culturel. Née avec une surdité, elle décide de déménager à Montréal afin de se rapprocher de la culture sourde. Elle rencontre des personnes inspirantes, et découvre un nouveau monde qui l’aide à déconstruire les clichés à l’égard de la surdité et à bâtir sa nouvelle identité. Matin Ecchymose, créé à l’été 2020, est un projet expérimental, mêlant poésie et culture sourde.

Sendy-Loo Emmanuel

Artiste, entrepreneure, coach, motivatrice et banquière, Sendy-Loo Emmanuel navigue dans l’art depuis l’enfance. En commençant par la danse et ensuite l’art visuel, elle en fait son vecteur de communication principale afin d’inspirer son entourage. Elle est détentrice d’un DEC en infographie, d’un BAC en administration des affaires et d’un MBA en conseil en management. Elle est la fondatrice et présidente de l’organisation WECAN, un organisme à but non lucratif qui s’engage auprès de la communauté entrepreneuriale artistique afrodescendante pour accompagner diverses initiatives artistiques et culturelles porteuses.

Annie Leclair

Monteure et cinéaste québécoise reconnue, Annie Leclair connaît un remarquable succès à l’international avec son premier film ENRACINÉE, sélectionné par l’UNESCO pour sa projection virtuelle de 2023, soulignant la Journée internationale des personnes handicapées. Artiste autodidacte passionnée et engagée dans son milieu, Annie est monteuse pour le cinéma et la télévision depuis 18 ans et a siégé au conseil d’administration de l’Alliance des femmes des industries créatives. Récipiendaire de la bourse du programme américain Still I Rise Films, récompensant les talents féminins en documentaire, Annie complète cette année son 2e film, LES EAUX CALMES.

Retour en images