Retour à la programmation

Rêverie sympoïétique | Isabella Salas

Exposition en vitrine

16 septembre – 28 octobre 2023

Vernissage

Samedi 16 septembre de 14h à 17h

Fluidité

Cette œuvre faisait partie de la programmation thématique Fluidité.
En savoir plus

Rêverie sympoïétique | Isabella Salas

C’est un été perturbé qui pris fin, et à TOPO, un cycle. Alors que la rentrée et l’automne s’annoncent, rappels du changement inéluctable des saisons, TOPO clôt son cycle thématique Fluidité par une oeuvre bien opportune. Avec Rêverie sympoïétique, Isabella Salas guide notre imaginaire entre écosystèmes fragilisés et paysages urbains éphémères. À découvrir dans notre vitrine d’exposition au 5445 de Gaspé dès le samedi 16 septembre.

Rêverie sympoïétique est une installation multimédia explorant les contrastes et les connexions à travers l’interaction complexe de l’artificialité de la nature et de son déclin en milieu urbain.

En explorant la matière biologique avec des outils de captation numérique, Isabella Salas crée à l’aide de l’intelligence artificielle des abstractions visuelles inspirées de la nature en vue de leur incrustation en milieu urbain, comme dans l’univers aseptisé du Pôle de Gaspé. Son installation jette un regard avisé sur la présence de la nature devant l’expansion incessante des jungles de béton.

Au-delà des frontières du réel, Salas nous transporte dans des écologies lointaines, comblant le gouffre entre ce qui était et ce qui pourrait être. Ce voyage visuel invite à la réflexion sur le potentiel de coexistence symbiotique entre l’urbanité et la préservation de la beauté intrinsèque de la nature. Alors que les pixels dansent, cette pièce invite à réfléchir au paysage en perpétuelle évolution de la nature et à l’établissement d’un équilibre dans le canevas complexe des environnements urbains.

Sympoïèse : nature et interconnexion

Au cœur de la création d’Isabella Salas se trouve le concept de sympoïèse. S’inspirant du monde naturel et de l’interconnectivité inhérente aux écosystèmes, l’artiste crée une toile visuelle en mouvement qui répond au discours contemporain sur la durabilité, la collaboration et la coexistence. La sympoïèse, telle que décrite avec éloquence par la philosophe Donna Haraway, fait référence à un processus de création mutuelle où des entités se réunissent pour façonner l’émergence de nouvelles formes et harmonies. Dans le contexte de cette installation, le terme prend une dimension métaphorique, invitant les visiteurs à réfléchir sur les relations symbiotiques qui façonnent non seulement notre environnement mais aussi notre imaginaire collectif.

 

Isabella Salas (elle) est une artiste interdisciplinaire, directrice de création et productrice ayant adopté l’intelligence artificielle en 2020 comme principal moyen de création pour créer de l’art numérique et des expériences immersives.

Elle est connue pour remettre en question l’utilisation et les préjugés à l’égard de la technologie, l’identité, la perception et les pratiques environnementales à travers l’utilisation de technologies anciennes et nouvelles. En 2022, elle était en nomination aux prix décernés par CIFO-Ars Electronica, qui récompensent des artistes d’origine latino-américaine. Son parcours multidisciplinaire en création médiatique comprend plusieurs projets d’envergure sur la scène internationale.

Cofondatrice de l’International Digital Arts Alliance, un organisme à but non lucratif qui milite pour une représentation égalitaire, ouverte et transversale des artistes numériques du monde entier, elle fait également partie des membres du jury du forum Composite pour la créativité numérique, qui se tient à Montréal depuis 2015.

Retour en images