Retour à la programmation

N-h9 | Sandrine Deumier

Exposition en vitrine

7 avril – 19 mai 2023
lundi au vendredi de 10h à 17h, et les samedi de 12h à 17h

Fluidité

Cette œuvre faisait partie de la programmation thématique Fluidité.
En savoir plus

N-h9 | Sandrine Deumier

En tissant des imaginaires sur le mode du biomimétisme, N-h9 est une expérience de poésie immersive proposant des paysages virtuels explorant les relations symbiotiques entre humains et non-humains. L’enjeu de cette œuvre initialement conçue pour la réalité virtuelle et adaptée pour une installation dans la vitrine de TOPO est de faire vivre au public une expérience de mutation sensorielle en illustrant un monde vivant où les êtres de toute nature s’unissent en constante interrelation.

L’atmosphère, lunaire et brumeuse, est constellée de lucioles. Ces lucioles sont extrêmement mobiles, à la limite du visible, évanescentes, presque en-deçà de l’image. Une multitude d’êtres multiformes se dessinent pour créer une sorte d’espace mouvant au devenir imprévisible. Ces êtres-éléments sont interchangeables, déclinables et modifiables à l’infini. 

Une œuvre créée avec le soutien de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Taipei Artist Village.

Logo La Région Occitane

Sandrine Deumier

Sandrine Deumier est une artiste pluridisciplinaire travaillant dans le domaine de la performance, de la poésie et de l’art vidéo dont le travail explore des thématiques post-futuristes au travers du développement de formes esthétiques liées aux imaginaires numériques.

De sa double formation philosophique et artistique, elle construit une œuvre poétique protéiforme axée sur la question des mutations technologiques et de la place performative de la poésie conçue au travers des nouvelles technologies. Utilisant la matière du mot comme image et l’image comme vecteur du mot, elle développe un travail à la jonction du médium vidéo et de la poésie sonore en les considérant comme des dispositifs sensibles pour exprimer une forme de matière inconsciente du soi. Processus d’écriture et matière mobile de l’image fonctionnent alors dans un reflux de significations sous-jacent qui renvoient au vacillement du réel et à ses transferts de réalité via des structures de pensées inconscientes. Son travail se compose essentiellement de textes poétiques, de vidéo-poèmes, d’installations multimédia et de performances poétiques audiovisuelles en collaboration avec des compositeurs.

Retour en images