portrait Sam Meech

Sam Meech

Né en 1981 à Huddersfield, au Royaume-Uni, Sam Meech est un artiste numérique porté sur l’analogique, dont la pratique englobe l’installation interactive, la projection et le bidouillage machine. Il s’intéresse aux processus hybrides combinant le numérique et l’analogique dans sa création et en performance, par le biais d’œuvres ludiques qui jouent sur la texture, le motif, la récursivité et la translation. Il pratique l’art du pixel, il a tricoté à la machine des animations de chevaux en stop motion, généré de la poésie à partir de vieux titres vidéo et coulé des trains miniatures dans du béton pour créer des projections de mapping apocalyptiques.

Dans sa pratique récente, il explore la rétroaction vidéo optique dans des installations numériques interactives – une approche décrite dans son mémoire de maîtrise en arts création intitulé « Video in the Abyss : In the context of the digital, is video feedback still useful as an approach to making art ». Deux œuvres qui en résultent, Chroma Culture et Portals, ont été diffusées largement au Royaume-Uni et sélectionnées pour le prix Lumen 2019 pour l’art et la technologie. Chroma Culture a également remporté le prix ALIFE Inspired Art au festival ALIFE 2020. Les deux œuvres ont été adaptées et déconstruites dans le cadre de cette exposition.

Il aime collaborer avec le public pour développer des projets qui permettent aux gens de s’impliquer dans la technologie et les processus créatifs. Il a créé des œuvres pour Mutek, l’ONF, le Quartier des Spectacles et la Maison de la Culture Maisonneuve, ainsi que pour de nombreuses galeries, des musées et institutions publiques au Royaume-Uni. Maintenant établi à Montréal, il enseigne le cours Intermedia à l’Université Concordia.

À TOPO - Centre de création numérique